Diagnostic Promevent

Vous souhaitez effectuer un diagnostic Promevent faites appel à nos services.

PRENDRE RDV

Promevent Résidentiel et Promevent Tertiaire

Est un protocole qui vise à améliorer l'évaluation des performances des systèmes de ventilation. Ce protocole, élaboré par le comité français de ventilation mécanique contrôlée (CFVMC), permet de comparer les systèmes en fonction de leur niveau sonore et d'évaluer l'impact sur la qualité de l'air intérieur.

Les étapes de ces protocoles sont les suivants :

  • Recueil des données sur les performances du système et de ses composants ;
  • Analyse de ces données par un expert ;
  • Rédaction d'un rapport détaillé sur les performances du système.

 

Promevent est un protocole d’autocontrôle. Il propose une méthodologie pour améliorer les diagnostics de ventilation mécanique. C’est un peu l’ange gardien du Diagvent, le diagnostic réseau de ventilation. Le protocole Promevent veille au bon fonctionnement des mesures des systèmes de ventilation résidentiels et tertiaires. Quel est ce protocole ? Comment ça marche ? Quels bâtiments ça concerne ? Et à quel prix ? Vous n’allez rien ignorer du protocole Promevent…

Promevent : qu’est-ce que c’est ?

Pro-me-vent. Comme son nom l’indique, Promevent, c’est un Protocole (Pro) de mesure (me) des réseaux de ventilation (vent). 

L’objectif du Protocole Promevent est d’améliorer la performance des protocoles de mesures des réseaux de ventilation (Diagvent). Il a notamment pour mission d’assurer :

  • la précision des mesures de pression et de débits des bouches de ventilation
  • la précision des mesures d’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment
  • la reproductibilité et la fiabilité des protocoles de diagnostic des système de ventilation.

Promevent définit un protocole technique pour le diagnostic réseau de ventilation. Il suit une méthodologie précise pour effectuer les mesures des systèmes de ventilation.

Ce protocole Promevent doit être applicable aux différents systèmes de ventilation (simple et double flux, autoréglable et hygroréglables). Il doit également s’appliquer à tous les types de bâtiments résidentiels et bientôt tertiaires. 

En clair, Promevent, c’est l’ange gardien du Diagvent. Son protocole suit une méthodologie précise et garantit ainsi une totale fiabilité des diagnostics réseaux de ventilation. Les exigences relatives au matériel employé, aux expertises réalisées et aux méthodes de mesures permettent d’établir un audit ventilation de qualité optimale.

Pourquoi un protocole de mesure des systèmes de ventilation ?

Ce projet ambitieux est le fruit d’une réflexion d’équipe réunissant les acteurs de la ventilation des bâtiments, les experts du CEREMA (climat et territoire de demain), avec le soutien de l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Un travail qui a conduit à la mise à disposition d’un protocole de diagnostic unique et fiable.

Qu’est-ce qui a bien pu justifier le lancement du protocole Promevent ? Ce sont les retours du terrain et les nombreux contrôles règlementaires qui ont mis en évidence la récurrence de certains dysfonctionnements sur les réseaux de ventilation.

L’objectif du protocole Promevent c’est donc cela, proposer une méthodologie fiable et unique pour réaliser des diagnostics d’installation de réseaux de ventilation des bâtiments : maison individuelle ou bâtiment résidentiel.

Pour s’assurer de la bonne mise en pratique de cette méthodologie Promevent, le protocole de contrôle s’accompagne d’un guide : le guide Promevent, conçu pour guider et soutenir les opérateurs à chaque étape du diagnostic. 

Justement, quelles sont les différentes étapes du protocole Promevent ?

Les 4 étapes du protocole Promevent 

Le protocole Promevent suit une méthodologie stricte et unique pour la réalisation des diagnostics des réseaux de ventilation des bâtiments. 

Cette méthodologie repose sur quatre étapes clés :

  • une pré-inspection des installations de ventilation
  • des vérifications visuelles sur le réseau de ventilation 
  • des mesures fonctionnelles (débit et pression) sur les bouches de ventilation 
  • une mesure de perméabilité à l’air des réseaux de ventilation.


Avant de débuter le protocole, l’expert va s’efforcer de définir les mesures et vérifications à réaliser sur le réseau de ventilation du bâtiment. Ces éléments peuvent varier selon l’ampleur du projet et notamment le nombre de bâtiments à contrôler. 

Ensuite, l’expert en diagnostic va initier l’étape de pré-inscription. Il réunit et analyse toute la documentation technique disponible sur le bâtiment résidentiel ou la maison individuelle. 


L’étude de ces documents lui permet de comprendre le réseau et d’identifier les vérifications nécessaires au protocole d’autocontrôle :

  • les caissons de ventilation à vérifier
  • les logements à soumettre à échantillonnage
  • le relevé de la documentation manquante ou qui ne correspond pas à la réglementation en vigueur.


La documentation technique comprend généralement les plans de chauffage-ventilation-climatisation (VMC), les spécifications de conception, les manuels de fonctionnement et de maintenance, le récapitulatif standardisé d’étude thermique.

L’étape suivante correspond aux vérifications visuelles, qu’on appelle aussi vérifications fonctionnelles. Cet examen visuel permet à l’expert d’évaluer in situ l’état et la complétude des éléments du réseau de ventilation.

L’opérateur diagnostic ventilation va procéder à un contrôle visuel du système de ventilation du bâtiment. 

Il s’assure d’abord que tous les éléments qui composent le réseau de ventilation sont en bon état et fonctionnent correctement. Il vérifie ensuite que l’installation du système de ventilation est conforme aux règles de conception applicables.

L’expert s’assure également que le réseau, conduits et bouches de ventilation, est propre et qu’il n’est pas encombré par un objet quelconque. 

Enfin, l’opérateur du protocole Promevent examine l’accès au système de mise en marche et de maintenance du réseau. Cet accès doit être sécurisé et adéquat. Il s’assure que toutes les commandes sont facilement accessibles.

L’étape d’après consiste à prendre des mesures fonctionnelles de débit et de pression aux bouches de ventilation.  

Avant de procéder audites mesures, l’expert s’assure de la bonne mise en condition du bâtiment. Par exemple, les portes et fenêtres intérieures et extérieures doivent être fermées. Il doit identifier les bouches de ventilation nécessitant un contrôle.

Enfin, il lui faudra relever les conditions climatiques s’il estime que cela est nécessaire.

S’agissant des mesures de débit, l’expert va appliquer un cône de mesure de manière étanche autour de chaque bouche de ventilation. Puis, il centre le cône de mesure par rapport à l’axe de la bouche de ventilation. 

Il procède enfin au relevé du débit de la bouche de ventilation pendant une dizaine de secondes, dans des conditions stables.

Les mesures de pression exigent les mêmes conditions préalables (notamment la fermeture des portes et fenêtres du bâtiment). Le système de ventilation mécanique du bâtiment doit être en fonctionnement. 

Selon le type d’immeuble, maison individuelle ou bâtiment résidentiel, la mesure de la pression sera effectuée à chaque bouche d’extraction de la maison ou uniquement à la bouche de la cuisine du logement.

Le principe de la manœuvre consiste à mesurer la pression statique en amont de la bouche à l’aide d’un tube de mesure inséré à l’intérieur et relié à l’instrument de mesure : le manomètre. 

Le relevé de ces mesures par l’opérateur est très minutieux et détaillé par le protocole Promevent.

Enfin, vient la dernière étape du protocole Promevent, celle de la mesure de la perméabilité à l’air des réseaux de ventilation.

L’opérateur du protocole procède à des échantillonnages. C’est à dire qu’il définit en fonction de l’objectif du diagnostic réseau de ventilation, les bâtiments et les sections de réseaux objets du contrôle.

Pour le système de ventilation d’une maison individuelle, la mesure de la perméabilité à l’air du réseau est réalisée sur 100% de la surface totale du réseau.

Sur les réseaux de ventilation des bâtiments résidentiels ou collectif, l’opérateur peut effectuer ses mesures soit sur l’intégralité du réseau, soit sur une section continue représentative de ce réseau.

L’opérateur doit encore procéder à l’obturation, au niveau des caissons terminaux de ventilation, de la section continue échantillonnée du réseau. La mesure est réalisée de façon à prendre en compte d’éventuelles fuites d’air parasites. Le débit de fuite est alors pénalisé.

Enfin, il est une dernière étape que préconise le protocole Promevent : la rédaction d’un rapport de contrôle. Promevent propose une liste de données à rappeler obligatoirement dans le rapport pour chaque étape du diagnostic. 

Ainsi, avec ce protocole unique, vous pouvez vous assurer de la fiabilité du contrôle des diagnostic réseau de ventilation réalisé par l’opérateur. Cette méthodologie exigeante et détaillée vous évitera bien des dysfonctionnements sur le réseau.

Est-ce que le Protocole Promevent est obligatoire ?

Avec la réglementation thermique RE 2020 certains contrôles tels que le test d’infiltrométrie, qui contrôle la perméabilité à l’air de l’enveloppe d’un bâtiment, sont devenus obligatoires.

Pourtant, à ce jour, en France, le contrôle des diagnostics réseaux de ventilation, via le protocole Promevent, reste facultatif.

Une situation qui pourrait être amenée à évoluer tant l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments constitue un élément phare de la lutte contre le réchauffement climatique.

Déjà en Suède et en Corée du Nord, l’équivalant du protocole Promevent est obligatoire via un contrôle régulier des systèmes de ventilation dès leur installation. À cet égard, l’ADEME incite la France à renforcer ses exigences en matière de contrôle de la Qualité de l’Air Intérieur (QAI) des bâtiments.

Aujourd’hui, nombre de vérifications selon le protocole Promevent sont effectuées de façon volontaire. C’est le cas notamment dans le cadre d’une demande de label. 

Le contrôle des diagnostic ventilation via le protocole Promevent est également rendu nécessaire dans le cas où l’on souhaite valoriser un réseau de ventilation plus étanche qu’une installation règlementaire (selon la RT 2012).

Quand doit être réalisé l’autocontrôle Promevent ?

Il est possible d’appliquer les principes du protocole Promevent lors d’un contrôle de routine des réseaux de ventilation d’un bâtiment résidentiel ou d’une maison individuelle. Cela peut paraître opportun dans le cas où vous souhaitez obtenir un label pour la construction.

Néanmoins, le protocole Promevent a été conçu pour s’appliquer aux bâtiments neufs, à réception des travaux

C’est à dire que le protocole vise à rendre unique et fiable le contrôle de l’installation des réseaux de ventilation d’un bâtiment. L’objectif étant de détecter en amont les potentiels dysfonctionnement sur le système de ventilation et le régler immédiatement.

C’est donc à la fin du chantier de construction d’une maison individuelle ou d’un bâtiment résidentiel, lors de la réception des travaux, qu’il faut procéder au contrôle des réseaux de ventilation selon le protocole Promevent.

Promevent : quels bâtiments sont concernés ?

À l’origine, le protocole Promevent ne concernait que les maisons individuelles et les bâtiments résidentiels. 

Néanmoins, le protocole va bientôt s’étendre aux bâtiments tertiaires, c’est à dire les bâtiments occupés par les activités du secteur tertiaire (commerces, bureaux, hôtels, restaurants, établissements de santé, ou tout autre établissement destiné à recevoir du public).

Pour autant, qu’il s’agisse d’une maison individuelle, d’un bâtiment résidentiel ou de tout autre bâtiment tertiaire, l’application du protocole Promevent est réservée au construction neuve. 

Ce protocole étant particulièrement adapté au contrôle de l’installation des réseaux de ventilation.

Autocontrôle Promevent : à quel prix ?

Plan du réseau, localisation des caissons de ventilation, vérification des éléments du réseau, mesures du débit et de la pression des bouches de ventilation, étude de la documentation technique et mesure de la perméabilité à l’air de l’enveloppe du bâtiment, de nombreuses étapes sont nécessaires à l’accomplissement du protocole Promevent.

Selon la complexité du projet et la surface concernée (maison individuel vs. bâtiment résidentiel ou tertiaire), le tarif du contrôle des installations de ventilation peut aller du simple au double. RE-2020, expert agréé par l’État, peut vous fournir un devis détaillé de la réalisation du protocole Promevent et du diagnostic Diagvent pour votre bâtiment.

Voyez le coût de cet autocontrôle comme un investissement rentable ! La réalisation du protocole Promevent permet de valoriser votre installation de réseau de ventilation ou d’obtenir un label garantissant la performance énergétique de votre bâtiment…