Diagvent : guide pratique de ce diagnostic des installations de ventilation des bâtiments

On a tendance à l’oublier tant il est un élément discret. L’air au sein d’un logement joue un rôle essentiel pour la santé de ses occupants et la conservation du bâti. La bonne ventilation d’un bâtiment est en effet nécessaire pour évacuer les polluants.

Contactez-nous

Avec la perméabilité à l’air de l’enveloppe, la ventilation contribue à la performance énergétique du bâtiment. Vous souhaitez vous assurer de l’absence de déperdition d’air d’un bâtiment ? Vérifiez vos installations de ventilation mécanique avec le diagnostic DIAGVENT. Voici le guide pratique de ce diagnostic d’avenir.

Diagvent : qu’est-ce que c’est ?

Diag-vent. Découpé en deux syllabes, le nom de ce diagnostic en dit long sur sa fonction. Diagvent est un diagnostic des installations de ventilation mécanique des bâtiments. 

On entend par « installations de ventilation » les installations VMC dans les bâtiments résidentiels et tertiaires (bureaux, écoles, hôpitaux, hôtels, restaurants, commerces), ainsi que les installations de conditionnement d'air.

Le diagnostic Diagvent, selon son degré de contrôle (Diagvent 1, Diagvent 2, Diagvent 3), s’assure de l’absence de dysfonctionnement (panne ou déperdition d’air) sur le réseau de ventilation d’un bâtiment. 

L’expert Diagvent contrôle notamment la bonne ventilation aux entrées d’air, bouches d’extraction d’air, bouches d'insufflation d'air ou diffuseurs d'air, conduits d’air, ventilateurs d’air…etc. C’est l’intégralité du réseau de ventilation mécanique qui est passé au peigne fin !

Ce diagnostic des installations de ventilation mécanique répond aux nouveaux enjeux écologiques, énergétiques et de santé publique dans le secteur de la construction. Il intervient dans le cadre de la nouvelle réglementation environnementale RE2020 qui impose des bâtiments de plus en plus étanches à l’air.

Diagnostic Diagvent : le guide pratique !

Le diagnostic Diagvent est un procédé de vérification des installations de ventilation mécanique des bâtiments. Il suit une méthode de diagnostic précise qu’on appelle la méthode Diagvent.

Il a pour objectif, dans un bâtiment neuf, de vérifier que le réseau de ventilation est conforme au cahier des charges, qu’il ne présente aucun dysfonctionnement et atteint les performances énergétiques prescrites.

Sur un bâtiment existant, le Diagvent consiste en un diagnostic des systèmes de ventilation. L’expert s’assure du niveau de performance du réseau de ventilation et identifie les éventuelles améliorations à apporter afin de prétendre à un label ou d’une certification.

Qu’il s’agisse d’une nouvelle construction ou d’un bâtiment existant, le Diagvent suit toujours la même méthode de diagnostic Diagvent. Cette méthode se découpe en trois temps, correspondant à trois niveaux de contrôle :
 

  • DIAGVENT 1 : il correspond à un diagnostic simplifié.  

L’expert Diagvent procède à un examen visuel de l’installation de ventilation mécanique du bâtiment. Cette vérification sommaire intervient le plus souvent à la réception des installations neuves.
 

  • DIAGVENT 2 : c’est un examen plus approfondi 

Il intégre, en plus du simple examen visuel, des relevés de performances. L’expert mesure et analyse les débits, pressions, et la consommation électrique des différentes pièces du réseau de ventilation mécanique du bâtiment. À l’issue, il pourra délivrer des conseils d’améliorations éventuelles.
 

  • DIAGVENT 3 : c’est un examen spécifique 

Il intervient le plus souvent à la suite d’un constat de dysfonctionnement. Ce dysfonctionnement est généralement révélé par un diagnostic DIAGVENT 1 ou 2, ou par une plainte des occupants du bâtiment. Un tel niveau de diagnostic peut conduire à une analyse approfondie des systèmes de ventilation du bâtiment. L’expert Diagvent 3 a recours à un matériel de mesure complexe.

En théorie, on comprend bien les trois niveaux de diagnostic des systèmes de ventilation. Mais en pratique, qu’en est-il ? En quoi consiste ces trois examens ? Et comment s’y prend l’expert Diagvent pour identifier et corriger les dysfonctionnements ? DIAGVENT 1, DIAGVENT 2, DIAGVENT 3 : suivez le guide !

Diagnostic Diagvent 1 : vérification visuelle des installations 

DIAGVENT 1 consiste en un diagnostic simplifié. Concrètement, l’expert procède à un examen visuel de l'installation de ventilation mécanique. Ce diagnostic est le plus souvent effectué à la réception des installations neuves.

L’expert Diagvent 1 a pour mission de :

  • vérifier la conformité installation de ventilation avec les préconisations du cahier des charges ;
  • vérifier les branchements aérauliques et électriques ;
  • mettre en route l'installation.

Avant de procéder au diagnostic pratique des systèmes de ventilation du bâtiment, l’expert Diagvent doit préparer sa visite. Il doit notamment se procurer les plans et les descriptifs du réseau de ventilation mécanique.

L’expert doit prévoir le bon déroulement de sa visite. Il anticipe de se faire accompagner par un occupant du bâtiment ou se procurer les clés.

Enfin, il lui faut impérativement définir en amont l'étendue de son domaine d'intervention. Il devra évaluer si sa mission concerne tout ou partie des étages de l’immeuble, l’ensemble du réseau ou uniquement certaines branches…etc.

Le déroulement de la visite en elle-même suit une méthodologie très précise. L’expert Diagvent doit procéder à des vérifications visuelles dans un ordre établi.

Arrivé sur les lieux de la visite, l’expert Diagvent se dirige en premier vers l’armoire électrique. Il s’assure qu’elle est correctement connectée au système de ventilation du bâtiment.  

Il vérifie visuellement la tension d’alimentation de l’armoire électrique, le raccordement à la terre, que l’alimentation est indépendante du tableau général et qu’elle présente un dispositif d'arrêt d’urgence et de protection.

Ensuite, il procède à l’inspection visuelle des réseaux de conduits d’aération. Il s’assure de la qualité apparente des jonctions, de l’étanchéité et de la nature des raccords, de la tenue de l'isolant autour des conduits, de l’accessibilité des différentes parties, du bon positionnement des conduits et des supports.

Après les conduits, l’expert contrôle visuellement le bon fonctionnement des caissons de ventilation mécanique. Il vérifie l’état de la courroie, des filtres, des batteries d’échangeurs, l’alignement des poulies, les conditions de pose et de raccordement aéraulique, l’état des tubes de pressions et l’étanchéité de l'enveloppe.

Si tout est en ordre, l’expert Diagvent enclenche le système de ventilation. La mise en route des caissons permet le contrôle du sens de rotation et l’éventuelle détection de bruits ou de vibrations parasites.

La visite se termine par une inspection visuelle de l’installation de ventilation dans les locaux. Il observe d’abord la présence des terminaux de ventilation : bouches d'extraction, entrées d'air. 

Il peut également procéder à des vérifications plus pratiques comme le démontage de quelques bouches d’aération pour vérifier l'état des conduits et la recherche de courants d'air parasites ou de bruits éventuels élevés liés à un dysfonctionnement du réseau de ventilation.

À l’issue de cet examen, l’expert doit fournir un rapport comprenant divers documents : une fiche récapitulative, contenant le détail du diagnostic réalisé, les défauts et observations identifiéss. Il joint à cette fiche des photos ainsi que ses observations.

Diagnostic Diagvent 2 : vérification des performances des installations

DIAGVENT 2 est l’examen phare de la méthode de vérification des installations de ventilation d’un bâtiment. Il consiste en une étude approfondie du système de ventilation. 

En plus de l’examen visuel du réseau, l’expert doit procéder à diverses mesures de performances : débit, pression, consommation électrique du réseau. Il réalise une analyse des résultats de ces mesures pour prodiguer d’éventuels conseils d’amélioration du système de ventilation.

En clair, la mission de l’expert Diagent 2 poursuit deux objectifs : 

  • déterminer les d’éventuels dysfonctionnements et évaluer leur importance ; 
  • valider le bon fonctionnement du réseau de ventilation du bâtiment.

Le procédé de contrôle DIAGVENT 2 reprend évidemment les vérifications visuelles du diagnostic DIAGVENT 1, auxquelles il ajoute des mesures de performances et une analyse fine du réseau de ventilation.

Pour préparer sa visite l’expert Diagvent doit prendre contact avec le maître d’ouvrage ou tout autre responsable technique des installations. Il pourra lui demander de récolter la documentation technique du bâtiment (plans, cahier de maintenance, etc.). 

Si le bâtiment présente des dimensions ou une installation particulièrement complexe, l’expert Diagvent 2 pourra être amené à organiser une visite préliminaire sur les lieux, pour repérer l’installation de ventilation.

Une fois sur place, l’expert Diagvent débute sa visite par les vérifications visuelles préconisées par l’examen Diagvent 1. 

Il procède ensuite à des mesures de performances du réseau.

Il réalise ses premières mesures au niveau des caissons de ventilation : vitesse et sens de rotation des ventilateurs, puissance électrique, pressions des caissons et des filtres, mesure des débits d’air.

Il réalise ensuite diverses mesures au niveau des locaux desservis : débits d’air aux bouches d’extraction, écarts de pression entre locaux…

L’opérateur Diagvent 2 peut également entreprendre des visualisations d’écoulement d’air au moyen de fumigènes. Placés à proximité d’une extraction ils permettent de détecter et de localiser les fuites d’air parasite.

À l’issue de la visite terrain, l’expert Diagvent 2 remet un rapport au gestionnaire du bâtiment ou au maître de l’ouvrage. Ce rapport comprend une fiche récapitulative, contenant l’identification du diagnostic et le détail des différentes parties de l’installation de ventilation (défauts éventuels, observations, principales mesures…).

Le rapport comprend aussi un tableau détaillé contenant l’ensemble des mesures réalisées aux caissons et dans les locaux. Il y joint les photographies réalisées sur les lieux accompagnées de légendes. 

Le rapport écrit se termine par les observations de l’expert avec des suggestions d’améliorations du réseau de ventilation.

Diagnostic Diagvent 3 : mesures spécifiques sur les installations

À quoi peut servir le Diagvent 3 ? Est-ce un examen plus approfondi encore ? Non, il s’agit d’un diagnostic plus spécifique. Le diagnostic Diagvent 3 intervient uniquement en cas de dysfonctionnement sur le réseau de ventilation d’un bâtiment.

Il est justifié lorsque certains problèmes ont été mis en évidence par un diagnostic DIAGVENT 1 et/ou DIAGVENT 2, sans que le défaut ait pu être expliqué et solutionné, ou à la suite d’une plainte des occupants ou du gestionnaire du bâtiment.

Le plus souvent, il s’agit d’un problème d’insuffisance de débits, de nuisance sonore des systèmes de ventilation, d’une consommation électrique exagérée, d’un transfert d’odeur, de l’observation d’une présence d’humidité ou de courants d’air.

Le diagnostic DIAGVENT 3, consiste en une analyse en détail la réalisation de l’installation de ventilation mécanique (conformité aux prescriptions du cahier des charges) mais aussi sa conception (conformité aux exigences réglementaires en vigueur comme la réglementation environnementale RE2020).

L’expert Diagvent a pour mission d’examiner et rechercher les causes de ces dysfonctionnements. Pour y parvenir, il réalise des mesures d’étanchéité des réseaux de ventilation, des niveaux de bruit, des vitesses d’air dans les locaux, de débits d’air, de pression dans le réseau et de transferts d’air entre locaux.

Au-delà de la mise en conformité des installations de ventilation, l’expert peut suggérer des voies d’améliorations sur sa réalisation ou sur sa conception (changement de pièce du réseau, changement de solution de ventilation…etc.)

A l'issue du diagnostic DIAGVENT 3, l’expert remet son rapport au maître d'ouvrage ou au gestionnaire du bâtiment. En plus d’indiquer le détail des mesures réalisées, le rapport précise la nature des dysfonctionnements observés, les causes relevées par le diagnostic et les actions à engager pour y remédier. 

Est-ce que le diagnostic Diagvent est obligatoire ?

Dans certains États, comme en Suède, le contrôle régulier des installations de ventilation est rendu obligatoire. Cependant, ce n’est pas encore un le cas en France. Les diagnostics réseau de ventilation demeurent facultatifs.

Pour autant, les déperditions d’air et la consommation électrique anormale du réseau de ventilation causées par des dysfonctionnements, peuvent avoir un impact négatif sur le bilan énergétique d’un bâtiment. 

C’est pourquoi les diagnostics des installations de ventilation DIAGVENT 1, DIAGVENT 2 et DIAGVENT 3, sont devenus incontournables pour prétendre à certains labels et certifications écologiques. 

De Diagvent à Promevent… 

Il est possible d’aller plus loin, encore plus loin, dans la performance des installations de ventilation. C’est ce que propose le Protocole Promevent.

Promevent est un protocole d'amélioration de la fiabilité des diagnostics d’évaluation des performances des réseaux de ventilation. Il s’agit d’un autocontrôle de vos installations qui assure son bon fonctionnement sur la durée.

Longtemps ignorée, la qualité et la ventilation de l’air d’un bâtiment est devenue une composante essentielle de sa bonne construction. L’écologie et l’analyse des performances énergétiques d’un bâtiment sont clairement dans l’air du temps… et pour longtemps !